soleil

Useful links /contacts / Office

Les capteurs quantiques et la métrologie : la superposition d’états quantiques est très sensible à l’environnement et fournit des capteurs d’une grande précision : horloges atomiques, accéléromètres et gyromètres fondés sur l’interférométrie atomique, magnétomètres sensibles et compacts à base d’atomes naturels ou artificiels. Les progrès sans cesse croissants dans le contrôle et la réduction des sources de bruits classiques amènent la sensibilité de ces capteurs à une frontière appelée « limite quantique standard ».
Un objectif du projet sera de dépasser cette limite, en exploitant la spécificité de certains états quantiques du rayonnement ou de la matière. Des techniques adaptées aux capteurs formés d’objets quantiques individuels seront aussi étudiées, en utilisant par exemple des effets d’intrication.
Responsables

Elisabeth GIACOBINO
Directrice de recherche CNRS
LKB UMR8552 UPMC, ENS Paris, CNRS

Jean-François ROCH
Professeur à l’ENS Cachan
LAC, UPR3321 CNRS