soleil

Rapport parlementaire Quantique : le virage technologique que la France ne ratera pas

Suite à la remise, longtemps attendue, du rapport sur les Technologies Quantiques par la députée Paula Fortezza le 9 janvier dernier, le gouvernement a annoncé la création d’une « task force » interministérielle pour coordonner les efforts publics en faveur du développement de ces technologies. Selon le gouvernement, le groupe de travail associera les représentants des ministères de la Défense, de l’Economie et de la Recherche, de la recherche publique (CEA, INRIA et CNRS) et des opérateurs financiers (BPIFrance et SGI – secrétariat général pour l’investissement). Plusieurs membres de SIRTEQ, dont le coordinateur et plusieurs membres du COPIL ont assisté à cette journée majeure pour le futur de quantique en France.

Le rapport, intitulé « Quantique : le virage technologique que la France ne ratera pas », préconise sept domaine ou la France devra jouer un rôle important : Fault-tolerant computing basée sur des dispositifs Silicium, Noisy Intermediate Scale Computer Computing pour la simulation quantique notamment, Logiciels métiers, Technologies Habilitantes (cryogénie, lasers, …), Capteurs à base de défauts dans le diamant, et Cryptographie. Le rapport formule 37 propositions de type générale, parmi laquelle la création à Paris, à Paris-Saclay et à Grenoble, de trois « Hubs Quantiques » rassemblant chercheurs en physique quantique, chercheurs en informatique théorique et appliquée, ingénieurs, industriels des filières technologiques, et utilisateurs finaux. Le rapport appelle au triplement de l’investissement dans les technologies quantiques, de 60 M€ à 180 M€ annuels, pour atteindre ses objectifs.

Ici vous trouvez le pdf du rapport